L'appel

Appel pour une réduction de 65% des émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030 dans la métropole du Grand Nancy

-65% de CO2 à nancy !

Nous n’en pouvons plus que les alertes répétées inlassablement par les scientifiques sur l’urgence d’engager des mesures ambitieuses pour lutter contre le dérèglement climatique ne soient pas entendues.

La question du climat n’est pas une question idéologique qui relève de l’opinion. C’est bien la science et rien que la science qui conditionne les mesures à mettre en place.

La loi climat et résilience qui vient d’être votée à l’Assemblée nationale ne permet pas d’engager des transformations à la hauteur des enjeux au niveau national. Il nous appartient donc de prendre nos responsabilités et d’engager dès maintenant des politiques ambitieuses à l’échelle de notre territoire.

La métropole du Grand Nancy doit engager à l’automne un nouveau PCAET (Plan Climat Air Energie Territorial). Le plan climat actuel voté en 2012 a posé des objectifs totalement obsolètes aujourd’hui et n’a surtout mis en place aucune mesure contraignante qui aurait permis de répondre à l’enjeu.

La présidence de la métropole a changé et le nouveau président, Mathieu Klein l’a affirmé a plusieurs reprises : «Pour l’urgence climatique, ce mandat est le dernier pour agir».
Nous avons bien entendu l’affirmation. Il s’agit aujourd’hui de transformer l’essai et d’engager l’ensemble des moyens disponibles afin de répondre aux enjeux définis par la science.

Le PNUE (Programme des Nations Unies pour l’Environnement) l’a clairement dit : au niveau mondial, il faut réduire de 7,6% par an les émissions de gaz à effet de serre entre 2020 et 2030 pour tenir les engagements définis lors de la COP21. Cela représente un objectif de l’ordre de 65% de réduction par rapport aux niveaux de 1990.

L’actualité est criante sur le sujet et les déclarations s’enchainent. La France a fixé dans la loi un objectif insuffisant de 40% sans mettre en place de mesures à la hauteur des enjeux. Elle s’est d’ailleurs fait condamner devant les tribunaux pour son inaction. Les Etats-Unis viennent de passer leur objectif à 50%, l’Union Européenne à « au moins 55% », après un vote du parlement qui demandait 60%, l’Angleterre à 68%

Face à l’urgence climatique et sociale, nous demandons à la métropole du Grand Nancy de s’engager à :

  • Définir un objectif de 65% et à minima de 55% de réduction des émissions de gaz à effets de serre d’ici 2030 par rapport aux niveaux de 1990 dans l’ensemble de ses politiques et actions en excluant tout mécanisme de compensation et autres puits de carbone et en intégrant les émissions dites importées.
  • D’intégrer comme cadre impératif au futur PCAET cet objectif.
  • De réaliser un diagnostic étudiant ces deux scénarios et proposant des mesures permettant réellement de les atteindre.
  • De se doter d’outils d’aide à la décision pour les élu.e.s, c’est-à-dire de réaliser en amont de chaque décision des études d’impacts climatiques étudiant la compatibilité de ces décisions avec les objectifs définis. Ces études devront aussi être consultables librement par le public via un accès en ligne.
  • D’intégrer l’ensemble des parties prenantes à la prise de décision (acteurs économiques, partenaires sociaux, associations, citoyennes et citoyens…).
Suite à la signature de cet appel, vous allez recevoir un e-mail de confirmation de info@civist.com
Votre signature ne sera comptabilisée qu’après votre validation.
N’oubliez pas de vérifier votre courrier indésirable si vous ne le voyez pas.